Politique scientifique dans l’Union Européenne. Intégrer la dimension du genre, un facteur d’excellence, Rapport de la Commission Européenne, 2001

Un rapport du groupe de travail « Femmes et sciences » du Réseau européen d’évaluation de la technologie (ETAN):

La Direction générale de la Recherche a sollicité le présent rapport consacré à la dimension du genre dans la politique de recherche de l’UE, afin de répondre aux préoccupations de la Commission, du Parlement européen, du Conseil et des États membres. Sa réalisation a été confiée au Réseau européen d’évaluation de la technologie (ETAN), présidé par Mme Mary Osborn. Originaires de dix États membres, les auteures sont des scientifiques de haut niveau représentant diverses disciplines, actives dans le monde universitaire (universités et instituts de recherche), dans le secteur privé ou dans la politique. Ce rapport étudie la place des femmes dans les sciences et les technologies. Il aboutit à la conclusion que la sous-représentation des femmes est injuste, qu’elle constitue un gaspillage de compétences et, surtout, qu’elle entrave la recherche de l’excellence scientifique. Il énonce des recommandations à l’égard de nombreuses instances, notamment la Commission, le Parlement européen, les États membres et toutes les organisations qui forment, financent et emploient des scientifiques.

Télécharger le rapport (173 p.): Politique scientifique dans l’union européenne. Intégrer la dimension du genre_2001