Les violences subies dans le cadre des études universitaires: Principaux résultats des enquêtes Violences et rapports de genre (Virage) réalisées auprès d’étudiants de 4 universités françaises: Les résultats de l’enquête VIRAGE Université sont publiés, 12 décembre 2018

Amandine Lebugle, Justine Dupuis et l’équipe de l’enquête VIRAGE de l’INED publient les résultats de VIRAGE Universités. Ces données inédites pointent les formes et les conséquences des violences sexistes et sexuelles dans le cadre des études.

Les enquêtes Virage-universités ont été réalisées dans quatre universités partenaires (Université Paris1–Panthéon-Sorbonne, Université Paris – Diderot et Institut de physique du globe de Paris, Université de Strasbourg et Université de Bretagne occidentale) afin d’explorer les formes que prennent les violences subies par les étudiant·e·s dans le cadre universitaire et leurs conséquences. Elles sont ainsi complémentaires au volet de l’enquête Virage réalisé en population générale qui ne regroupe que 1120 étudiant·e·s. Le caractère volontaire de l’enquête Virage-universités ne permet pas de connaître l’ampleur des violences en général, puisqu’en raison de son caractère exploratoire, elle n’a concerné que peu d’établissements. (…)

Les données recueillies lors des enquêtes Virage-universités renseignent de manière inédite sur les différentes formes que prennent les violences dans le cadre des études universitaires, sur leurs conséquences -­‐ notamment sur le parcours d’étude -­‐ et sur les ressorts mobilisés par les étudiant·e·s pour les dénoncer.

Télécharger le rapport (42 p.): document_travail_2018_245_violences.de.genre_universites.fr

D’autres publications issues de l’enquête VIRAGE sur le site de l’INED