Les recherches sur les genre et/ou les femmes en France, analyse du recensement national réalisé par le CNRS, Sibylle Schweier, janvier 2015

Le rapport analysant les résultats du recensement des recherches sur le genre et/ou les femmes initié en 2008 par la mission pour la place des femmes au CNRS, est enfin paru. Il a été rédigé par Sibylle Schweier avec la collaboration de Brigitte Lhomond et Mathilde de Saint Léger.

L’ANEF a été représentée par Françoise Picq au sein du Comité scientifique du recensement national des recherches sur le genre et/ou les femmes dès sa mise en place en 2009.

En 2008, le CNRS a mis en place un recensement national des chercheuses et chercheurs travaillant sur le genre et/ou les femmes ou le prenant en compte dans leurs recherches afin de connaître l’ampleur du développement de ce domaine de recherche. Mieux connaître ce domaine a été jugé nécessaire de par sa faible institutionnalisation au moment du lancement du recensement, malgré les nombreuses activités scientifiques développées dans ce domaine depuis une quarantaine d’années en France, comme dans de nombreux pays notamment européens et nord-américains, où son institutionnalisation est bien plus avancée. Le contexte des politiques scientifiques de l’Union européenne sur la prise en compte du genre dans la recherche ainsi que le contexte politique international, européen et national concernant l’égalité entre les hommes et les femmes, participent au développement des politiques françaises relatives aux recherches sur le genre. Leur faible institutionnalisation témoigne d’un défaut de reconnaissance tant par les instances scientifiques que par les pairs, défaut dont une des conséquences est le manque de visibilité pour ces instances mais aussi plus généralement dans le champ intellectuel. Ainsi, l’objectif principal de ce recensement est d’améliorer la visibilité de ces recherches et de leurs protagonistes, avec un état des lieux et un annuaire en ligne accessible sur un site Web dédié. Cette visibilité est nécessaire pour connaître ce champ de recherche et de compétences, appuyer une politique scientifique, alimenter les politiques en faveur de l’égalité et pouvoir partager au niveau de l’Union européenne le savoir produit en France (…)

Télécharger le rapport (89 p.) : rapport_recensement_genre_cnrs_2014