L’ANEF signe une tribune du collectif Genre, recherche, éducation : « Non au sexisme et au racisme : oui aux politiques de lutte contre les inégalités », 10 septembre 2014

L’ANEF signe une tribune en soutien à la Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Najat Vallaud Belkacem, à l’initiative des comités universitaires du collectif « Genre, recherche, éducation ».

Non au sexisme et au racisme : oui aux politiques de lutte contre les inégalités

Après les violentes attaques racistes envers la Garde des sceaux Christiane Taubira et les rumeurs malveillantes autour des ABCD de l’égalité, la situation politique se dégrade encore : aujourd’hui, c’est autour de la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, une jeune femme d’origine marocaine, que se concentrent les attaques. Ce qui pourrait être un modèle fort d’une mixité cristallise les déchaînements les plus nauséabonds. Faut-il être, en France en 2014, un homme blanc, sexagénaire, de culture chrétienne pour pouvoir assumer des charges politiques de premier plan ?

Les insultes envers Najat Vallaud-Belkacem sont non seulement intolérables dans une République qui se veut laïque et égalitaire, mais elles mettent aussi et surtout en lumière l’alliance délétère, dans les discours politiques et médiatiques, des préjugés et des attaques racistes, sexistes et islamophobes – des stéréotypes dont est victime au quotidien une grande partie de la population. Seules une condamnation publique, de la part du gouvernement, des propos discriminatoires envers la personne de la ministre et la mise en place de véritables politiques de lutte contre les inégalités peuvent constituer une réponse audible et envoyer un message clair à la communauté nationale et internationale.

Indépendamment de la politique générale menée par les gouvernements Ayrault-Valls, nous, étudiant-e-s, enseignant-e-s, chercheur-e-s, citoyen-ne-s, membres de syndicats, d’associations et de collectifs exprimons notre soutien à Najat Vallaud-Belkacem, en tant que personne honteusement insultée. Nous appelons solennellement le gouvernement à développer plus que jamais des politiques :

–          de lutte contre les stéréotypes sexistes, homophobes et transphobes,
–          contre les discriminations fondées sur la religion, la classe, l’origine,
–          en faveur de l’égalité femmes/hommes