Ethnographie du genre, Dossier de la revue SociologieS coordonné par Martina Avanza, Olivier Fillieule et Camille Masclet, mai 2015

Un dossier de la revue SociologieS (revue de l’AISLF – Association internationale des sociologues de langue française) qui propose un retour réflexif sur le « comment faire » lorsqu’on mobilise la démarche ethnographique pour étudier le genre.

Extrait de l’introduction:

L’idée de ce dossier est née, une fois n’est pas coutume, d’une expérience pédagogique. Depuis 2009, le master en sciences politiques de l’Université de Lausanne s’est doté d’une initiation aux méthodes ethnographiques via un séminaire dont le point d’orgue est un stage de terrain dont le thème et le lieu de réalisation changent chaque année. En 2011-2012, celui-ci a porté sur « genre et méthode ethnographique ». Après un semestre de préparation théorique sur ce que sont les rapports sociaux de sexe, de discussion de textes mettant en œuvre des observations ethnographiques sensibles au genre et de préparation des terrains de chaque binôme, nous avons « lâché » nos enquêteurs/trices sur leurs champs d’observation respectifs (qui dans les cuisines d’un grand hôtel, qui auprès d’un club de supporters de football, qui dans une salle de fitness de quartier, etc.).

À chaque debriefing (discussion du soir sur le terrain de la journée), les étudiant.e.s nous demandaient : « mais que doit-on regarder exactement ? » Après avoir passé tout un semestre à essayer de leur faire entendre que le genre est une construction sociale, un principe de division et de hiérarchisation, on se rendait compte que, dans les faits, la seule réponse que l’on pouvait leur donner était : regardez ce que font les femmes et ce que font les hommes… Certes, procéder ainsi permettait, assez rapidement, de dégager des hiérarchies et de montrer que les femmes étaient généralement aux postes subalternes, remplissaient les tâches les moins valorisées, que les hommes occupaient les positions prestigieuses, dominaient l’espace sonore, etc. Mais, pour cela, pas besoin de faire du terrain, démarche longue et coûteuse, car la recherche féministe, étayée par de nombreuses études de cas et des statistiques, a déjà bien établi tout cela. Et c’est d’ailleurs parce que nous le savons que nous pouvons recommander à nos étudiant.e.s d’être attentif.ves à la division sexuelle du travail.  (…)

Sommaire et textes en ligne:


 

Télécharger Avanza_&_Fillieule_&_Masclet_Ethnographie du genre. Petit détour par les cuisines et suggestions d’accompagnement (24 p.)

Télécharger Dunezat_L’observation ethnographique en sociologie des rapports sociaux : sexe, race, classe et biais essentialistes (18 p.)

Télécharger Garcia_Approche critique de l’observation de dispositions genrées (17 p.)

Télécharger Gasquet_Que fait le féminisme au regard de l’ethnographe (20 p.)

Télécharger Marchadour_Les apports d’une enquête multisituée pour l’observation des rapports sociaux de sexe (18 p.)