Les facteurs déterminants de la carrière des enseignantes chercheures, une approche Genre Organisation Système (GOS) intégrée: le cas de l’Université Cheikh Ante Diop de Dakar, Thèse de Ndeye Mariama Angele Kande, 19 juillet 2014

Une thèse des Universités Paul Valery de Montepllier 3 et Cheikh Anta Diop de Dakar, soutenue le 19 juillet 2014 par Mme Ndeye Mariama Angele Kande.

Résumé:

Cette étude s’intéresse particulièrement à la construction de carrières des enseignants du supérieur et plus précisément de celle des femmes universitaires. Elle porte sur la manière dont les femmes pourraient s’intéresser plus aux carrières universitaires et participer au développement de la recherche scientifique.

Le cadre théorique fait référence à l’approche Genre Organisation Système de Fagenson (1990). Cette théorie a été mobilisée pour apporter des explications relatives à la progression limitée des femmes universitaires et aux différences de carrière constatées entre les enseignantes et enseignants. Cette recherche s’inscrit dans une logique épistémologique interprétativiste. Elle se veut qualitative avec à l’appui l’étude de cas de l’université Cheikh Anta diop. Parallèlement, à travers des entretiens semi directifs et des récits de vie, le vécu, les expériences et les histoires professionnelles des enseignantes chercheures sont mis en relief.

Les résultats de cette recherche ont montré que les hommes évoluaient sur l’échelle hiérarchique plus rapidement que les femmes à cause des grossesses, des enfants et des pesanteurs socioculturelles. Cependant, certaines enseignantes chercheures réussissent très bien leurs progressions de carrière.

Directeurs/Directrice de recherche :
Pr Alain Briole
Pr Bassirou Tidjani
Pr Sophia Belghiti-Mahut
Rapporteur.e.s :
Pr Fatou Diop Sall
Pr Emanuel Hounkou
Pr Seydou Sane

Télécharger la thèse (304 p.): Thèse sur carrières femmes universitaires Sénégal 2014_Kande