La Mission pour la place des femmes au CNRS recrute un.e chargé.e de projets et un.e chargé.e d’études en traitement des données, décembre 2016

La Mission pour la place des femmes au CNRS recrute deux personnes à la mutation. La campagne est ouverte jusqu’au 12 janvier 2017.

Un poste de chargé.e de projets, ouvert en NOEMI, IE BAP J – Gestion & Pilotage ; ouvert aux fonctionnaires et CDI de la fonction publique, CNRS et hors CNRS également (e.g. Universités, EHESS, etc.)

Emploi-type: Chargé du contrôle de gestion et/ou d’études
Mission: Au sein de la Mission pour la place des femmes au CNRS, placé.e sous la responsabilité hiérarchique de la Directrice de la Mission, et en relation avec les autres membres de la Mission, les structures CNRS (la Direction des ressources humaines du CNRS en particulier) et les partenaires externes de la Mission, la.le chargé.e de projets coordonne et/ou réalise des actions visant à promouvoir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes au CNRS.

Activités: 1) Participer à l’élaboration, à la coordination et à la mise en oeuvre des différentes actions du plan d’action pour l’égalité professionnelle entre femmes et hommes adopté par le CNRS, en particulier :
– Élaborer les documents de travail et de présentation des actions.
– Organiser des réunions, rédiger des comptes rendus et des notes de synthèse.
– Contribuer à l’animation du comité de pilotage de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes du CNRS, ainsi que des groupes de travail et équipes de mises en oeuvre, et plus particulièrement, co-animer le réseau des correspondant.e.s égalité en délégations régionales.
– Assurer le suivi des actions.
– Représenter la directrice de la Mission en tant que de besoin.
2) Participer à la conception, à la rédaction et à la réalisation d’outils visant à éclairer les avis des instances et les décisions des structures du CNRS : guides et outils de bonnes pratiques, bilan annuel des situations comparées des femmes et des hommes au CNRS, fiches d’indicateurs sexués, etc…
3) Assurer la veille nécessaire à l’activité de la Mission, en particulier :
– Suivre les évolutions de la législation et de la réglementation (fonction publique, MENESR, EPST, CNRS, communauté européenne, etc…).
– Effectuer une revue de presse régulière sur les thématiques intéressant le champ d’activité de la Mission.
– Rédiger des notes d’informations et/ou de synthèse sur des sujets intéressant les activités de la Mission.
4) Prendre en charge, en relation avec la chargée de la communication de la Mission, l’organisation de manifestations (actions de sensibilisation, formations, colloques, etc…).

Compétences: – Étre sensible aux problématiques et enjeux de la Mission (égalité femmes-hommes) voire posséder une expérience préalable sur ces questions.
– Faire preuve d’une capacité à animer un réseau.
– Savoir travailler en équipe et en interaction avec des partenaires divers.e.s.
– Avoir le sens du relationnel.
– Faire preuve de capacité rédactionnelle, d’argumentation et de synthèse.
– Savoir exploiter des bases de données et produire des analyses.
– Maîtriser les outils bureautiques courant (Word, Excel, Powerpoint, etc…).
– Avoir le sens de l’organisation et de rigueur.
– Savoir travailler en autonomie et savoir rendre compte.
– Connaître l’organisation de la recherche et de l’enseignement supérieur en France, voire au niveau européen.
– Anglais : posséder une bonne compréhension et une bonne expression, écrites et orales (lectures et notes, mails et téléphone, interventions en anglais le cas échéant).
– Formation et/ou expérience en sciences sociales (sociologie des organisations/ du travail/ du genre, psychologie, etc…) souhaitée.

Contexte: Placée auprès de la Présidence, la Mission pour la place des femmes au CNRS agit comme un observatoire chargé d’impulser, de conseiller et d’évaluer la prise en compte du genre et la promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la politique globale de l’établissement. Elle coordonne entre autres la mise en oeuvre du plan d’action pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes adopté par l’établissement en 2014.
La Mission travaille ainsi en étroite collaboration avec la gouvernance, les instituts, les directions fonctionnelles, les délégations régionales, les instances nationales du CNRS, ainsi que les laboratoires, notamment ceux travaillant sur le genre. Elle entretient également de nombreuses collaborations nationales, européennes et internationales.

Pour plus d’informations

Pour postuler


Un poste de chargé.e d’études en traitement de données, ouvert en FSEP, IE BAP D – SHS ; ouverte seulement aux fonctionnaires et CDI CNRS

Emploi-type: Ingénieur d’études en traitement et analyse de bases de données
Mission: Au sein de la Mission pour la place des femmes au CNRS, placé.e sous la responsabilité hiérarchique de la Directrice de la Mission et en lien avec les autres membres de la Mission, les structures du CNRS (la Direction des ressources humaines du CNRS en particulier) et les partenaires externes de la Mission, la.le chargé.e d’études met en oeuvre le traitement de bases de données et produit des analyses portant sur l’égalité professionnelle entre femmes et hommes et l’intégration de la dimension du genre au CNRS.

Activités: – Collecter et analyser des données sur la situation de l’égalité professionnelle femmes-hommes et la prise en compte du genre au CNRS
– Mettre en place et maintenir des bases de données
– Traiter les données et formaliser les résultats des traitements
– Analyser, critiquer et interpréter les données
– Contribuer à la réalisation d’enquêtes et études qualitatives (en lien avec des chercheur.e.s)
– Construire et mettre en place des outils d’analyse et de pilotage ou suivi (indicateurs, tableaux de bord), notamment pour la mise en oeuvre du plan d’action pour l’égalité professionnelle entre femmes et hommes adopté par le CNRS
– Rendre compte de ses observations et de ses travaux (présentations graphiques, rapports, notes de synthèse, communications orales)
– Contribuer à la réalisation d’outils de communication et documents d’information (brochures, dont le bilan annuel des situations comparées des femmes et des hommes au CNRS, fiches, articles, site web, etc.)

Compétences: – Savoir collecter des données, exploiter des bases de données et produire des analyses
– Maîtriser le traitement statistique et la mise en forme de données quantitatives (connaissance des outils informatiques et statistiques, voire de datavisualisation)
– Formation et/ou expérience en analyse quantitative de données en sciences sociales (sociologie des organisations/ du travail/ du genre, démographie, économétrie, psychologie, etc.)
– Maîtriser les outils bureautiques courant (Word, Excel, Powerpoint, etc.)
– Faire preuve de capacité rédactionnelle, d’argumentation et de synthèse
– Maîtriser les techniques de présentation orale ou écrite
– Savoir travailler en équipe et en interaction avec des partenaires divers.e.s
– Avoir le sens de l’organisation et faire preuve de rigueur
– Savoir travailler en autonomie et savoir rendre compte
– Connaître la réglementation en matière de détention, stockage et usage de données
– Connaître le domaine de la recherche et de l’enseignement supérieur
– Posséder une bonne compréhension et une bonne expression, écrites et orales, en anglais (lectures et notes, mails et téléphone, présentations en anglais le cas échéant)
– Etre sensible aux problématiques et enjeux de la Mission pour la place des femmes au CNRS (expérience préalable dans le champ de l’égalité professionnelle et/ou des études de genre souhaitée)

Contexte: Placée auprès de la Présidence, la Mission pour la place des femmes au CNRS agit comme un observatoire chargé d’impulser, de conseiller et d’évaluer la prise en compte du genre et la promotion de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la politique globale de l’établissement. Elle coordonne entre autres la mise en oeuvre du plan d’action pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes adopté par l’établissement en 2014.
La Mission travaille ainsi en étroite collaboration avec la gouvernance, les instituts, les directions fonctionnelles, les délégations régionales, les instances nationales du CNRS, ainsi que les laboratoires, notamment ceux travaillant sur le genre. Elle entretient également de nombreuses collaborations nationales, européennes et internationales.

Pour plus d’informations

Pour postuler