La française Claudine Hermann à la tête de la Plateforme européenne des femmes scientifiques, 5 septembre 2017

La plateforme européenne des femmes scientifiques – EPWS vient d’élire sa nouvelle présidente: Claudine Hermann.

Ce 5 septembre à Bruxelles, Claudine Hermann, physicienne, professeur honoraire à l’École Polytechnique, co-fondatrice en 2000 et première présidente de l’Association Femmes & Sciences, est devenue la première présidente française de la Plateforme Européenne des Femmes Scientifiques EPWS. Elle occupait déjà les fonctions de vice-présidente d’EPWS depuis 2009.

Créée par la Commission Européenne en 2005, la Plateforme Européenne des Femmes Scientifiques (EPWS), association internationale, est un vaste réseau de femmes scientifiques. Elle regroupe des réseaux nationaux de femmes scientifiques et des institutions œuvrant pour l’égalité femme/homme dans les métiers scientifiques, appartenant à 40 pays différents et porte au niveau des institutions européennes la parole de 12.000 femmes scientifiques.

Ses objectifs sont :

– Promouvoir la participation des femmes dans la recherche européenne et dans la définition de la politique de recherche européenne;

– Représenter les besoins, aspirations et intérêts de chercheuses européennes  de toutes disciplines et à tous les stades de leur carrière ;

– Soutenir et promouvoir la création de réseaux des femmes scientifiques.

– Promouvoir l’intégration de la dimension du féminin et du masculin dans la recherche