Feuille de route 2017 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, 8 mars 2017

La feuille de route pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche est parue le 8 mars 2017, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Elle est consultable sur le site du ministère.

À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche publie la feuille de route 2017 pour l’égalité entre les femmes et les hommes, avec l’ambition de prolonger les actions engagées et de porter des chantiers nouveaux et structurants pour l’égalité. Le ministère s’engage également en ce mercredi 8 mars 2017 pour une communication publique sans stéréotype de sexe.

La feuille de route 2017 pour l’égalité entre les femmes et les hommes du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche constitue la 5e édition de l’exercice interministériel initié en 2012 pour structurer le dialogue autour des enjeux de l’égalité entre les femmes et les hommes.
Comme les précédentes éditions, elle couvre l’ensemble du champ ministériel et définit un cadre stratégique pour assurer une intégration plus forte des actions conduites pour l’égalité.

Cette nouvelle feuille de route, publiée à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2017, dresse un bilan de l’action volontariste, globale et transversale conduite par le ministère, acteur majeur de la stratégie intégrée mise en place par le Gouvernement depuis 2012. Elle a pour ambition de prolonger les actions engagées et de porter des chantiers nouveaux et structurants pour l’égalité.

Le ministère s’engage en ce 8 mars pour une communication publique sans stéréotype de sexe.
Dans la droite ligne des orientations fixées par la ministre de la Fonction publique dans la circulaire du 22 décembre 2016, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche renforcera le dialogue social sur les questions d’égalité professionnelle en s’appuyant notamment sur le rapport de situation comparée relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ainsi que sur les recommandations du rapport remis à la ministre par les inspections générales sur la situation de l’encadrement féminin du ministère. Parallèlement, le ministère développera sa connaissance statistique de la situation de l’égalité professionnelle et complètera son offre de formation à l’égalité à destination de ses personnels, tout en travaillant sur des points particuliers et significatifs tels que la question des carrières au sein de l’enseignement supérieur.

L’engagement du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans la démarche de labellisation « égalité professionnelle » et « diversité » certifiée par l’Afnor garantira son ambition dans la durée.

(…)

Dans l’enseignement supérieur et la recherche, le ministère poursuivra ses axes prioritaires (mixité des filières de formation, violences, études de genre) avec un focus sur la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.
Cette violence, grâce aux initiatives des associations, des établissements, des chercheurs et du ministère, est de moins en moins taboue et mieux prise en compte par les acteurs et actrices de l’enseignement supérieur et de la recherche : le ministère poursuivra et encouragera cette dynamique. Par ailleurs, le ministère soutiendra une approche globale et transversale des politiques d’égalité afin que tous les leviers soient actionnés pour promouvoir un environnement d’étude et de travail respectant la liberté et l’égalité de chacun. Dans ce cadre, la question de l’égalité sera davantage intégrée, sous tous ses aspects, dans le dialogue contractuel entre les établissements et le ministère. Enfin, dans la continuité de la 9e conférence européenne pour l’égalité des sexes, la France portera ses propositions auprès de l’Union européenne et participera à de nombreux projets européens et internationaux pour l’égalité femmes-hommes.

À noter que l’édition 2017 du Vade-mecum sur le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche, actualisé et complété d’un chapitre sur la formation, réalisé par l’ANEF et la CPED, est cité à plusieurs reprises et devrait servir de support à la mise en œuvre de la politique du ministère en matière de « lutte contre les violences sexistes et sexuelles ».

Sommaire

Présentation stratégique de la feuille de route

Une année 2016 au service des droits des femmes et de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
Politique de ressources humaines en faveur de l’égalité professionnelle
Bilan des actions mises en place au titre de la feuille de route 2016
Bilan des politiques conduites dans le champ de l’enseignement scolaire
Bilan des politiques conduites dans le champ de l’enseignement supérieur et de la recherche

Les priorités 2017 pour une consolidation et un approfondissement des actions entreprises au service des droits des femmes et de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
Politique de ressources humaines en faveur de l’égalité professionnelle
Bilan des politiques conduites dans le champ de l’enseignement scolaire
Bilan des politiques conduites dans le champ de l’enseignement supérieur et de la recherche


Télécharger la feuille de route 2017 (53 pages): feuille_de_route_egalite_reelle_8_MARS_2017_727739

D’autres liens associés sur le site du ministère