49% de femmes parmi les nouveaux CRHC au CNRS, une quasi parité qui illustre les retards de carrière des femmes, SNCS Hebdo, 21 août 2018

Le Syndicat national des chercheurs scientifiques (SNCS) publie une anaylse des chiffres de la première vague de promotions au grade de chargé de recherche hors classe (CRHC) au CNRS.

Enfin une statistique où la parité est presque parfaite.
La première vague de promotions au grade de chargé de recherche hors classe (CRHC) a été signée fin juillet 2018. Sur les 247 personnes promues 120 sont des femmes. On pourrait y voir un hasard ou une coordination louable des sections du Comité national.
Mais malheureusement, cette quasi parité n’est que la conséquence des retards de carrière observés pour les chercheures du CNRS. Les sections ont par leurs propositions de promotions reconnu la qualité du travail des chercheures qui, bien que n’ayant pas accédé au corps des directeurs de recherche (DR), ont eu une activité productive et utile dans la durée. Félicitations aux promues et aux promus.
Prolongeons notre combat pour une place équitable des femmes.

Dimitri Peaucelle, membre du Bureau national du SNCS-FSU

Télécharger le SNCS Hebdo (1 p.): SNCSHebdoaout2018