La mesure du harcèlement sexuel et des violences sexistes À l’Université : les apports de l’enquête Violences et Rapports de Genre (dite VIRAGE), un article de Sylvie Cromer et Christelle Hamel, décembre 2014

Ce texte, publié dans les Cahiers du CEDREF 19|2014, reprend largement l’intervention de Christelle Hamel à la journée d’étude du 11 octobre 2013. Il intègre une mise à jour de l’actualité et de l’avancement de l’enquête VIRAGE au 15 août 2014

Traiter la question du harcèlement sexuel est complexe à plus d’un titre. Ceci implique d’une part de prendre en compte les contextes pour discerner non seulement les rapports de force en présence mais aussi les textes légaux mobilisables ; d’autre part de considérer le continuum des violences de genre tel que le proposait Liz Kelly (1988), pour identifier les différentes formes que ces violences peuvent prendre, sans en laisser dans l’ombre – agressions verbales, sexuelles, physiques, psychologiques, économiques, administratives – et en saisir le sens social et politique, comme instrument de contrôle et de domination (Hanmer, 1977).

Dans ce texte, seront envisagées d’une manière plus générale les violences sexistes et sexuelles circonscrites à l’Université et dans l’enseignement supérieur. Aborder la construction de la connaissance de ces violences et les données existantes permettra de mettre en évidence les apports de la future enquête Violences et Rapports de genre : contextes et conséquences des violences subies (dite VIRAGE), qui est coordonnée par l’INED et dispose d’un volet spécifique aux universités. (…)

Télécharger l’article (12 p.): Cromer_&_Hamel_Cahiers_du_CEDREF_2014